Habilitation à diriger des recherches de Martina Schiavon

Le mardi 4 juillet 2017, Martina Schiavon soutiendra son habilitation à diriger des recherches qui a pour titre :

« De l’histoire de la géodésie au 19e siècle à l’histoire du Bureau des longitudes (1795-1932). Acteurs secondaires, instruments scientifiques et faires».

La soutenance aura lieu à 9h30, à l’Institut de Mathématiques de Jussieu-Paris Rive Gauche, UPMC, 4 place Jussieu, barre 15-16, 4e étage, salle 417.

Le jury sera composé de :

Erika LUCIANO, professeure à l’Università degli Studi di Torino, rapporteur;

Rossana TAZZIOLI, professeure à l’Université de Lille 1, rapporteur;

Thomas ARCHIBALD, professeur à la Simon Fraser University, rapporteur in absentia;

David AUBIN, professeur à l’UPMC-Sorbonne Université, examinateur;

Nicole CAPITAINE, astronome à l’Observatoire de Paris et au Bureau des longitudes, examinatrice;

Hélène GISPERT, professeure à l’Université Paris-Sud, examinatrice;

Pascal GRISET, professeur à l’Université Paris Sorbonne, examinateur;

Philippe NABONNAND, professeur à l’Université de Lorraine, examinateur;

Dominique TOURNES, professeur à l’Université de la Réunion, examinateur.

La Première Guerre mondiale et le Bureau des longitudes au colloque « Académies en guerre » (8-9 juin 2017)

L’université de Lorraine a accueilli à Metz, les 8 et 9 juin, un colloque international intitulé « Les académies d’Europe et la Première Guerre mondiale (1914-1925) ». Celui-ci constituait la seconde partie d’un cycle de conférences co-organisées par la Nationale Akademie der Wissenschaften Leopoldina, l’Académie des sciences et la Royal Society (pour le détail du programme, voir ici).

Le comité scientifique était composé de Claude Debru (Paris), Wolfgang Eckart (Heidelberg), Robert Fox (Oxford), Rainer Godel (Halle an der Saale) et de Keith Moore (Londres). Le comité d’organisation était dirigé par Gerhard Heinzmann et Philippe Nabonnand (Archives Poincaré).

Dans le cadre de cette manifestation, Laurent Rollet, maître de conférences en histoire des sciences aux Archives Henri Poincaré (CNRS/Université de Lorraine), y a présenté les premiers résultats de ses travaux sur le fonctionnement du Bureau des longitudes durant le premier conflit mondial. Son intervention était intitulée « Les échos de la Guerre au Bureau des longitudes (1914-1918) ».

Un autre membre du projet ANR, David Aubin, professeur d’histoire des sciences à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris), est également intervenu sur le thème : « Les mathématiciens et la guerre à l’Académie des sciences ».