Publication d’un ouvrage sur l’histoire du Bureau des Longitudes

Martina Schiavon et Laurent Rollet ont coordonné un ouvrage dédié à l’histoire du Bureau des longitudes.

Intitulé Pour une histoire du Bureau des Longitudes, ce livre collectif rassemble les contributions de neuf chercheurs français et étrangers. Il est publié aux Presses Universitaires de Lorraine – Editions universitaires de Lorraine, dans la collection “Histoire des institutions scientifiques”. Ce livre fait suite à plusieurs opérations de recherches menées au sein des Archives Henri Poincaré et de la Maison des sciences de l’Homme Lorraine.

Pour plus de détails et pour toute commande voir ici.

Quatrième de couverture

Qu’est-ce que le Bureau des longitudes? Peu connue du grand public, cette institution a été créée en 1795, à l’initiative de l’abbé Grégoire. Au cours de ses 222 années d’existence, elle a accueilli des grands noms de la science française (Pi erre-Simon de Laplace, Jérôme de Lalande, Henri Poincaré, Louis de Broglie) ainsi que des militaires, des navigateurs et des fabricants d’instruments. Elle a été un lieu de savoir hybride, à mi-chemin entre une académie scientifique et un espace d’administration des sciences et des technologies. Jusqu’en 1854, le Bureau des longitudes a exercé une tutelle administrative et scientifique sur l’Observatoire de Paris et sur l’ensemble de l’astronomie française. À ce moment-là, son histoire traverse déjà celle de l’astronomie, de la navigation, de la géodésie, de la mécanique céleste, de la cosmologie, des sciences physiques ou de la métrologie. Vers la fin du 19e siècle, ses compétences s’élargissent même aux domaines de la physique du globe et de la géodésie dynamique. L’objectif de cet ouvrage est de poser des jalons pour une histoire du Bureau des longitudes, de la Révolution française à la Troisième République. Les contributions rassemblées ici explorent quelques aspects de cette histoire: son rôle dans l’administration, le contrôle et l’expertise des sciences mathématiques et astronomiques, son rayonnement international et ses représentations dans l’espace public et culturel.

Table des matières

Introduction

Nicole CAPITAINE (Bureau des Longitudes) : Préface

Martina SCHIAVON et Laurent ROLLET (Université de Lorraine / Archives Henri Poincaré / MSH Lorraine) : Pour une histoire du Bureau des longitudes (1795-1932)

Suzanne DEBARBAT (Bureau des Longitudes, Observatoire de Paris) :  L’évolution administrative du Bureau des Longitudes : une approche par les textes officiels

Expertiser, Administrer, Contrôler

Guy BOISTEL (Université de Nantes, Centre François Viète) : Profession calculateur du Bureau des Longitudes et de la Connaissance des temps. Du (presque) bénévolat à la professionnalisation, 1795-1905

Jean-Marie FEURTET (Agence bibliographique de l’Enseignement Supérieur, Montpellier) : Une lente mise en orbite : l’observatoire de Marseille et le Bureau des Longitudes (1795-1822)

Nicolas POUVREAU (Université de Nantes, Centre François Viète, Service hydrographique et océanographique de la Marine) : Les mesures du niveau de la mer à Brest d’hier à aujourd’hui : l’observatoire méconnu du Bureau des Longitudes.

Perspectives internationales

Fernando B. FIGUEIREDO (Astronomical Observatory, Department of mathematics, University of Coimbra) :  Astronomical and Nautical Ephemerides in late 18th Century Portugal

Karel DAVIDS (Vrije Universiteit Amsterdam, Faculté of Arts) : Florijn, Van Swinden and the Longitude Committee (1787-1818)

Richard DUNN (National Maritime Museum, Greenwich) et Rebekah HIGGITT (University of Kent, School of history) : The Bureau and the Board – Change and Collaboration in the Final Decades of the British Board of Longitude

Le Bureau des Longitudes dans l’espace public

Colette LE LAY (Université de Nantes, Centre François Viète) : Lalande, Arago et les comètes : utiliser les peurs pour les combattre ?

Frédérique Rémy (Observatoire Midi-Pyrénées, Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales) : Le Bureau des Longitudes et les glaces polaires au 19e siècle


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.